01_isa_et_antoine

La plus violente douleur qu'on puisse éprouver certes,
est la perte d'un enfant pour une mère,
et la perte de la mère pour un homme
.
[Guy de Maupassant]

A Antoine,
mon fils que j'aime